Autant il y a quelque temps les convertisseurs (DAC) sortaient comme on dit treize à la douzaine, autant c’est maintenant au tour des préamplificateurs phono d’avoir ce rythme. Qui l’eut cru, car il y a peu de temps, un tel produit analogique était quasi dans les oubliettes chez plusieurs distributeurs, ceux-ci préférant les résultats des ventes du support numérique à l’analogique. La recrudescence du vinyle y est sans doute pour beaucoup et les platines tourne-disque suivent le pas avec plusieurs nouveaux modèles d’entrée et de moyen de gamme à portée de main et de budget.

(la suite dans le magazine)