Bach : Sonates et Partitas pour violon seul • Christian Tetzlaff

96

Christian Tetzlaff comptait déjà deux versions exceptionnelles des « Sonates et Partitas pour violon seul » de Jean-Sébastien Bach (1685-1750). La première (Warner, 1994), radieuse, avait propulsé le jeune Tetzlaff au rang des meilleurs violonistes, et la seconde (Hänssler Classic, 2007), plus concentrée et travaillée, avait confirmé son statut de grand maître dans ce répertoire. Dans les deux cas, l’interprétation se collait à la rhétorique musicale baroque si chère aux musiciens de l’époque, dimension essentielle pour comprendre l’œuvre de Bach. Depuis, comme l’a mentionné Tetzlaff à plusieurs occasions, sa vision n’aurait pas vraiment changé. Pourquoi alors remettre sur le métier un tel projet?

(la suite dans le magazine)