Brian Eno / Here Comes the Warm Jets

78

Pour les rééditions de ses 4 premiers albums solos, Brian Eno n’a pas lésiné sur les moyens. D’abord, les bandes originales ont été nettoyées et remastérisées aux studios Abbey Road de Londres. Ensuite, le tout a été gravé sur vinyle vierge de 200 g et tourne à 45 RPM. C’est sur le premier album du lot et sa fougue glam que l’on s’attarde, simplement parce que c’est la meilleure porte d’entrée dans l’univers du compositeur.

(la suite dans le magazine)