La société japonaise Furutech, fondée en 1988, est reconnue pour ses composantes et accessoires, mais aussi pour ses câbles qu’elle offre en modèles assemblés ou non finis en longueur. Plutôt diversifiés, parmi ceux qui sont assemblés, on retrouve tout au haut la série haut de gamme à l’appellation NanoFlux, nano étant un symbole de l’infiniment petit entre autres employé en électronique dans les mesures de courant et de capacité. L’appellation nano fait référence, en ce qui concerne les câbles NanoFlux, aux microscopiques particules à la base de ces câbles aux fils conducteurs constitués d’alliage cuivre et d’argent (Alpha-Nano-Au-Ag) de grade OCC, pour Ohno Continuous Cast.

Ohno est d’ailleurs le nom du Dr Atsumi Ohno à la base de nombreuses recherches et publications dans ce domaine. En plus d’une faible résistance électrique, le traitement OCC assurerait une rapidité de transmission et un bas niveau d’impureté et de corrosion par rapport au grade OFC, pour Oxygen Free Cooper, ce dernier étant qualifié de grade moindre en raison d’un volume plus élevé d’impureté.

(la suite dans le magazine)