Depuis une vingtaine d’années, le traitement numérique des données s’est développé au point de prendre le pas sur celui purement analogique. Le recours au numérique permet un stockage aisé de l’information, une excellente reproductibilité des traitements, la possibilité de développer aisément des fonctionnalités complexes, une réduction des formats des appareils audio, une meilleure dissipation thermique de même que des coûts de production moindres.

(la suite dans le magazine)