Marie-Josée Lord est le genre d’interprète qui donne tout son sens à l’expression « incarner un personnage ». Sa recherche d’authenticité et son amour de la musique, qu’elle sait si bien transmettre au public, lui ont d’ailleurs mérité une réputation de bête de scène. Le 27 février prochain, elle sera en concert dans le cadre de Montréal en lumière et lancera par la même occasion, chez ATMA Classique, son 4e album intitulé Femmes, où elle reprend des airs de Verdi, Puccini et Massenet. Rencontre avec celle qui brûle les planches.

(la suite dans le magazine)