Femmes Marie-Josée Lord

695

Il faut avoir du culot – et du talent – pour enregistrer un tel programme en concert. Au surplus, la cantatrice nous mentionnait en entrevue qu’elle n’avait eu droit qu’à quelques prises supplémentaires après le concert pour peaufiner ses interprétations. Le résultat est tout à son honneur. Certes, on sent bien ici et là quelques petites crispations dans la voix de la chanteuse, surtout dans les extraits des opéras de Verdi en début de programme. Mais, dans l’ensemble, la voix chaude et la présence de la chanteuse atteignent aisément leur cible. Le programme, qui met en scène l’humanité de femmes à la fois fortes et vulnérables,

(la suite dans le magazine)