L’enregistrement et l’équipement sont souvent les maillons les plus importants pour l’audiophile. Pourtant, la salle d’écoute et les accessoires peuvent jouer un rôle tout aussi important. Cela peut être de permettre le transport d’un signal intact sans pollution électromagnétique ou d’isoler une pièce d’équipement. Dans cet article, je vous entretiendrai sur deux accessoires qui pourraient s’avérer un investissement judicieux afin d’optimiser votre équipement de haute fidélité. Plus encore, ces produits s’adressent tout autant aux audiophiles, mélomanes qu’aux musiciens et professionnels de studio. Il s’agit des produits Gaïa III et Iso-Puck de la firme canadienne IsoAcoustics Inc.

Contexte
Tout d’abord, IsoAcoustics, par la présence de Dave Morrison, ont retenu mon attention au cours de la dernière édition du Salon Audio de Montréal en mars dernier. En effet, Monsieur Morrison nous y présentait une démonstration des Gaia III en test de comparaison. Le résultat m’apparaissait très intéressant, cependant la salle dans laquelle la démo était présentée était sous optimale pour être fiable. Nonobstant cet élément, il y avait bel et bien une différence entre la sonorité des enceintes utilisant les Gaia III que sans celles-ci. C’est dans ce contexte que nous avons sollicité l’essai des produits IsoAcoustics.

(la suite dans le magazine)