Photos : Michel Verreault

Chaque année, ce sont les Francofolies qui ouvrent le bal tant attendu des festivals de l’été. À leur suite s’enchainent le FIJM, le Festival des Nuits d’Afrique et toutes les célébrations dont Montréal s’enorgueillit, particulièrement en cette année du 375e de Montréal. Il s’est passé 29 ans depuis la naissance de cette grande célébration liée à celles de La Rochelle en France. C’est toujours Montréal qui sert de bougie d’allumage pour la grande lancée de la chanson francophone. Or, plus on regarde le contenu de la programmation, plus elle change de visage. Aux substantifs de passion et d’émerveillement, il faut ajouter celui de la jeunesse et de la diversité. C’est la condition d’un renouvellement.

(la suite dans le magazine)