La caméra Panasonic HX-A1M ressemble à un feutre ou à un gros tube de rouge à lèvres, de couleur noir ou orange, d’une dimension de 83 mm de long pour un diamètre de 26 mm. Recouverte d’un plastique antichoc, la caméra est à l’abri de la poussière et peut plonger jusqu’à 5 pieds. Elle filme et prend des photos avec un angle de 150 degrés à même une ouverture de f/2.8, et son capteur est un MOS 1/3 pouce de 3.54 mégapixels. Comme l’objectif est un grand angulaire, il y a une distorsion. Si l’appareil n’est pas bien tenu à l’horizontale, les perspectives peuvent fuir assez fortement, comme si l’objet photographié était trop proche. Les côtés gauche et droit des photos sont sphériques. La caméra enregistre le son avec la norme AAC à l’aide d’un micro à côté du déclencheur. Pour les explorateurs et les sportifs de l’extrême, c’est un super compagnon d’aventure, car elle peut se fixer à l’aide de supports sur à peu près tout : la tête de l’utilisateur, le guidon de vélo, le sac à dos, le pied photographique, une lampe, etc. Les deux extrémités avant et arrière viennent en deux versions : à l’avant se trouvent un couvercle pour un mode nocturne et un pour la vision diurne, et à l’arrière, un cache étanche pour une utilisation dans un milieu poussiéreux ou aquatique et un cache qui laisse la prise USB apparente pour un branchement pendant l’utilisation de l’appareil.

(la suite dans le magazine)