Quelques nouvelles du nouvel an !

276

Décembre 2016, l’Internet haute vitesse est reconnu comme un service essentiel par le CRTC.
En décembre dernier, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonçait que l’Internet haute vitesse était un service de communication essentiel au même titre que le téléphone1. Le CRTC exige, d’ici 2021 que 90% des Canadiens aient accès à une connexion de 50Mps. En 2015, c’était 82% de la population canadienne qui avait accès à un service de cette capacité. Cet objectif n’est pas technologiquement farfelu, car en ce moment, 99% des citoyens vivant dans les grands centres urbains ont accès à une connexion de 50 Mps. En région éloignée par contre, le nombre tombe à moins de 30%. La loi du marché étant ce qu’elle est, les fournisseurs de service n’avaient pas jusqu’à maintenant l’obligation d’offrir un service haute vitesse à ces foyers. Avec cette décision, le CRTC force la main à ces derniers à offrir ce service à l’ensemble de la population. Avec la popularité des services de diffusion en continu (ou streaming) d’émission de télévision et de film (parfois en 4k), la venue d’une norme minimale est plus que bienvenue. Par contre, en 2021, est-ce que 50 Mps sera suffisant pour répondre à des besoins qui n’existent toujours pas?

(la suite dans le magazine)