Une série mémorable… Babylon 5

570

Depuis la dernière chronique, nous abordons les séries de science-fiction et dans celle-ci, nous entrons de plein fouet dans les séries de télévision fort populaires de type saga spatiale ou space opera à la Star Trek ou Star Wars.

Étrangement, moi qui suis un grand amateur de science-fiction, je n’ai jamais été un très grand «fan» de la série Star Trek. Je le sais… honte à moi. Par contre, je dois avouer que la nouvelle mouture de Star Trek au cinéma me plait davantage que l’ancienne version, sauf bien sûr l’incontournable et immense Leonard Nimoy, qui a immortalisé le rôle de Mr Spock.

Un peu dans la mouture de la série Star Trek «Deep Space 9», la série que je vous propose, Babylon 5, est selon moi infiniment supérieure à Star Trek en raison de son intrigue générale, de la richesse des personnages et de la profondeur des dialogues qui font de cette série une sorte de psychanalyse philosophique de la nature humaine. D’ailleurs, la série a remporté une dizaine de prix entre 1993 et 1998 aux prestigieux Emmy Awards, Hugo Awards, SciFi Universe Awards, etc.

(la suite dans le magazine)